NOTES : CHAPTER II

 

 

l.  Rapport lu par Mlle. Lucie Talbot devant  Mgr. Izart, archevêque de

    Bourges, le 4 Juin, l927.  Handwritten Document in archives of the

    parish church in Henrichemont.  In a comprehensive coverage of La

    Borne in l960, (La Novelle République, Jeudi ll  Août l960) the

    belief was restated, 'Tous les potiers de La Borne affirment que

    leur métier est vieux comme le monde.  Ils affirment que la querre

    de Cents Ans a laissé les Ecossais sur place, et que ceux-ci sont

    restés à cause du minéral, de fer, de la terre plastique et de ses

    portions de quartz agglomérés.'  In the same issue, the conservateur

    of the Musée du Berry expressed a secret hope of being able to

    pierce  'l'enigme historique qui enveloppe les originés de La Borne',

    but added that, despite the similitude of the names, he personally

    considered it to be truly a legend.

 

2.  Céycl: loc. cit.

 

3.  Chaton and Talbot (l): op. cit., p.l20

 

4.  Ferragut, Jean: 'Châteaux du Cher', Vol. 2, Art et Tourisme,

    l rue Palatine, 75006, Paris, n.d., p.l5

 

5.  Toscan, Raoul: 'La Vie Berrichon' in Le Berry Républicain, June l935

 

6.  idem.

 

7.  Chaton and Talbot (l): op. cit., p.ll9

 

8.  idem.

 

9.  idem.

 

l0. Cat: 'Potiers en Terre', (l962), op. cit., p.62

 

ll. loc. cit.

 

l2. Chaton and Talbot (l): op. cit., p.l28

 

l3. 'Avant-propos' by Henry-Pierre Fourest  in , Métiers d'Art, Nos.

    l6/l7, Octobre, l98l, p.3

 

l4. cf. Preface by André Desvallées, in Lepoittevin, Lucien and

    Leburruyer, Pierre: 'Poteries et Céramiques Anciennes du Cotentin',

    Edité par Manche-Tourisme, sous la direction d'Elie Guéné, Presses

    de l'Imprimerie, Arnaud-Bellée à Coutances, 24 December l982

 

l5. This impressive sculpture is a bust of the seventeenth century

    historian of Berry, Thaumas de la Thaumassière, who was born in

    Sancerre in l63l and died in his hôtel in the rue de la Monnaie,

    Bourges in July l702. (see 'La Thaumassière, sa vie, ses relations

    et ses oeuvres' by M.E.. de Robillard de Beaurepaire, in Mémoires

    de la Société des Antiquaires du Centre, Tome I, pp.2ll-2l9)  Note

    2, p.2l8 of this essay provides the only information available on

    this work.  'L'oeuvre de Quenin (Nouveaux commentaires sur les

    costumes, édition de l70l) ne ressemble que d'une manière éloignée

    aux portrait conservés dans le pays, dont une copie figure à la

    Mairie de Bourges.  C'est ce dernier type que reproduit un buste de

    l'époque, en terre émaillée de La Borne, que possède le Musée.

    D'après les renseignements qu'à bien voulu nous donner le

    conservateur, M. CHARMEIL, cette curieuse céramique provient du

    Château de la Vesvres, un buste de la même fabrique existait autre-

    fois dans la maison natale du jurisconsulte à Sancerre.'  The bust

    came into the possession of the Musée de Bourges, (later the Musée

    du Berry) in l865 and was exhibited in the l962 Exhibition 'Potiers

    en Terre' du Haut-Berry (see Cat. 'Potiers en Terre' l962, p.l9)

    with the comment 'La tradition et la technique de cuisson de cette

    importante sculpture s'allient pour confirmer son passage dans le

    four d'un atelier du Haut-Berry.'

 

          In his 'Notes sur l'histoire les fabrications de la Borne'

    p.l02 François Guillaume has recorded the following information

    'Ambroise Quenin, peintre français né ver l665, mort à Paris le 20

    Fév l705.  More importantly, as one who was passionately interested

    in both the history and ceramics of his region, his observation of

    the piece provoked the following, 'En realité, le buste n'est pas

    émaillé mais bien de La Borne et de très bonne exécution.  La

    réussite céramique d'un buste de cette importance suppose l'adressé

    d'un sculpteur habitué à la terre cuite et le talent d'un excellent

    artiste.  Il faudrait essayer de l'authentifier.'

 

l6. Favière, Jean (2): 'Arts Populaires du Berry: Une Dynastie de

    Maètre-Potiers, les Talbots' in La Revue des Arts, Musées de France,

    9 ème. année, Paris, l959, p.202

 

l7. Cat: 'Potiers en Terre', l962, op. cit., p.44

 

    The extent of the use of roof ornamentation such as the épis de

    faîtage can be understood by referring to (i) 'L'Art Populaire en

    France' by Jean Cuisenier, Office du Livre, p.9l n.l43, (ii) 'Epis

    de faîtage en quercy: technique et symbolisme' by Jean-Luc Obereiner

    in Quercy Recherche (Numéro Double 35/36) Juillet-Octobre l980,

    Comité de Diffusion de la Recherche Quercyvoise, 39, rue Donzelle -

    46000 Cahors, p.99f. and (iii) Lepoittevin and Leburruyer, p.75f.

    Though its origins are lost in history, it is generally agreed that

    the forms as we observe them today developed sometime around the

    fifteenth or sixteenth centuries.  When other materials are used,

    they are usually iron, iron covered with lead or, at their very

    simplest, upturned bottles (cf. Lepoittevin and Leburruyer, p.84).

    Their function as described by Cuisenier, is 'de protéger la toiture

    en assurant l'étanchéité de la charpente en un point

    particulièrement vulnerable' (p.9l n.l43).  Obereiner, discussing

    their social significance, quotes 'Art Populaire Limousin, les épis

    de faîtage' by Maurice Robert (Etudes Limousines Nos.40 and 4l,

    l97l) 'Nous avons remarqué, au cours de nos enquêtes, que la plupart

    des maisons du XVllle. surmontées d'épis étaient des 'maisons

    bourgeoises', manoirs, relais de diligences ... la poterie sur le

    faîte du toit était, c'est certain, le signe d'un état social hors

    du commun, peut être le droit de la posséder était-il soumis à

    privilège seigneurial, comme le droit de girouette'.  That many

    derive from bottles or pots is believed to be a continuation of 'le

    rôle joué par ces bouteilles et pots dans les libations qui

    accompagnaient la dernière étape de la construction de la maison

    (see Lepoittevin et Leburruyer, p.75).  Obereiner also reports that,

    in many instances, they were blessed after positioning as a

    protection against evil spirits of the other world and, of this one,

    lightening! (p.l00)

 

l8. cf. Genealogical Table of Talbot Dynasty, Cat: Potiers en Terre',

    l962, op. cit., p.46/47

 

l9. E. 983l, (Archives du Cher, Bourges) quoted in Cat: 'Potiers en

    Terre', l962, idem.

 

20. Favière (2): loc. cit.

 

2l. 'Potiers en Terre' du Haut-Berry, the first major retrospective

    exhibition of the work of the traditional potteries of Haut-Berry,

    that is, those of the 'region of Henrichemont.'  The exhibits

    included over five hundred items, documents, samples of utilitarian

    products and particularly a wide-ranging sample of the decorative

    art of the Talbot Dynasty.  The result of twleve years of research

    by conservator, Jean Favière, and his collaborators, preceded by

    that of the Musée des Arts et Traditions Populaires, it was

    displayed in the Musée du Berry, Bourges in l962 and in the Musée

    des Arts et Traditions Populaires in Paris, l2 December l962 to

    l8 February l963.  Its significance lies in the fact that it was

    the first exhibition devoted exclusively to such wares to be

    mounted by an official institution.  The only prior exhibition of

    a similar nature had been that privately mounted by the Bourges

    businessman, François Guillaume, in his premises in rue des Arènes,

    Bourges, in June l935.

 

22. Cat: 'Potiers en Terre' (l962), op. cit., p.49

 

23. ibid., pp.84/85

 

24. Journal of Notary, M. Theillay, Cited in 'Histoire de la Principauté

    Souveraine de Boisbelle-Henrichemont', Bourges, l903, p.68

 

25. Favière (2), op. cit., p.204

 

26. Caumont, Arcis de : 'Bulletin Monumental ou Collection de Mémoires

    sur les Monuments Historiques de France', publié sous les auspices

    de la Société Française d'archéologie pour la conservation et la

    description des monuments nationaux, et dirigé par M. de Caumont,

    Paris, Derache, Didron, Caen: Hardel, Imprimeur. l869

 

27. Favière, Jean (l): 'Grès et Art Populaire en Haut-Berry' in Cahiers

    de la Céramique, du Verre et des Arts du feu', No.29, p.28

 

28. Cat: 'Potiers en Terre', (l962), loc. cit.

 

29. Favière (2), loc. cit.

 

30. idem.

 

3l. Such fontaines were made in many regional pottery centres in France

    (cf. for example, those of Vindefontaine, Noron, Nehou, Gers and

    Sauxemesnil, in the Cotentin Peninsula, and assembled in the

    collection of Dr. Stephen-Chauvet in the Musée Quesnel-Morinière,

    Coutances).  In relation to these, the comment made might readily

    be taken to apply universally, 'Comme c'est le cas pour les épis

    de faîtages, le problème de leur fonction exacte reste posé.  Bien

    sûr avec leur vasque - ou plus modestement leur cuvette leur rôle

    paraît tout indiqué, encore que bien peu durent servir à se laver

    les mains. Les ablutions auxquelles elles ont pu donner lieu était,

    sans doute, plus symboliques et rituelles qu'efficaces du point de

    vue de l'hygiène.'  (see Lepoittevin, and Leburruyer, 'Poteries et

    Céramiques Anciennes du Cotentin', p.86).  Except for the fontaine

    by Marie Talbot in the Musée des Arts et Traditions Populaires,

    Paris, and another recently sold in the Hôtel Drouot, Paris, the

    cuvette mentioned in this passage, that is, a receptacle to receive

    the excess water, does not appear to have survived on any other

    fontaine examined during the course of this research.

 

32. Cat: 'Potiers en Terre' (l962), loc. cit.

 

33. Favière (l): op. cit., p.29

 

34. Cat: 'Potiers en Terre' (l962), loc. cit.

 

35. Favière (2) loc. cit.

 

36. idem.  This piece was acquired, either very late in l949 or in the

    very early l950's, by François Guillaume and will be further

    discussed in that section dealing with his activities during those

    years.

 

37. Cat: 'Potiers en Terre', (l962), loc. cit.

 

38. Favière, Jean (3): 'Terre Cuite, Poterie Vernissée, Grès', in

    Métiers d'Art, Nos. l6/l7, Octobre l98l, op. cit., p.8

 

39. Cat: 'Potiers en Terre', (l962), op. cit., p.57

 

40. Favière (3): loc. cit.

 

4l. Favière (l): op. cit., p.28

 

42. Cat: 'Potiers en Terre' (l962), loc. cit.

 

43. The title 'type caricatural' is that used to describe such figures

    in the l962 Catalogue (cf. for example, No. 323, p.6l)  The term

    'polychinelle', proposed in l935 by François Guillaume, has also

    been used by Favière, or alternately 'fée carabosse', 'femmes au

    grand nez crochu, au menton en galoche et à bosse dorsale', (see

    Favière (2), op. cit., p.207)

 

44. ibid., p.28

 

45. At the time of the exhibition 'Potiers en Terre' du Haut-Berry,

    Jean Favière contributed some articles to specialist magazines,

    articles which supplement the information contained in the

    exhibition catalogue.  Developing this theme of 'l'art des

    pauvres' and 'l'art des riches' he wrote (cf. Favière (2), op. cit.,

    p.27)

 

          '... Dans presque tous les cas, nous avons eu

          affaire à des familles nobles et bourgeoises

          ou à des familles paysannes d'aisance ancienne.

          Il ne faut certes affirmer par une généralisation

          hative, que telle fait l'exclusive destination de

          l'œuvre ornée des Talbot et autres potiers de

          La Borne, mais simplement trouver dans ce fait une

          confirmation de ce qu'on pourrait qualifier

          d'unité psychologique des classes sociales

          françaises antérieurement à l'âge industriel.  Une

          mentalité commune des réactions identiques animent

          le châtelain, le propriétaire bourgeois, le paysan

          et l'artisan.  Les mêmes chansons, les mêmes images,

          les mêmes objets touchent également leur sensibilité.

          Ne soyons pas surpris de voir le grand propriétaire

          commander un épi de faîtage pour le grange de son

          château comme le maréchal-ferrant pour le pignon de

          sa forge villageoise ...'

 

46. (see Favière (l), op. cit., p.29)  'nous retrouvons dans ces objets

    une image fidèlement transposée de la voiture "recouverte d'un drap

    blanc garni de verdure et de gros bouquets composés de pâles fleurs

    d'automne rattachés de distance en distance par des nœuds de satin

    gommé de couleur de cerise", décrite, vers l860, à Henrichemont dans

    un cortège de mariage.'

 

47. Favière (2): op. cit., p.206

 

48. Cat: 'Potiers en Terre', l962, op. cit., p.65

 

49. ibid., p.85

 

50. idem.

 

5l. Favière (l): op. cit., p.29

 

52. Though Jean Talbot is credited with introducing this practice, a

    tobacco jar, signed by Marie Talbot, in the Guillaume collection,

    reveals that, at least in this instance, she also resorted to the

    use of moulds.  A reason for its adoption in La Borne could be

    similar to that experienced by traditional potters in other parts

    of France (see Preface by André Desvallées in Lepoittevin and

    Leburruyer, loc. cit.  'Au l9e. siècle, et même dès le l8.e, la

    fabrication de la faïence devenant industrielle et ses prix

    baissant, la concurrence reprit au point que les potiers, pour

    tenir leur prix, durent baisser la qualité de leurs pièces

    ordinaires et pour leurs pièces décoratives se mettre à utiliser

    également des procédés de moulage industriels et d'estampage à

    répétition.')

 

53. Favière (2): loc. cit.

 

54. Cat: 'Potiers en Terre' (l962), op. cit., p.77

 

55. idem.

 

56. ibid., p.59

 

57. idem.

 

58. idem.

 

59. idem.